Le LATECE est un Centre Institutionnel de Recherche qui s’intéresse aux aspects technologiques–principalement– mais aussi métiers, sociaux, et éthiques, des applications internet. Créé en 2002 par un premier noyau de six professeurs du département d’informatique spécialistes en génie logiciel, intelligence artificielle, systèmes distribués, et télécommunications, il regroupe aujourd’hui 15 chercheurs réguliers, et 10 chercheurs associés, issus de neuf institutions de recherche, et 4 pays (Canada, États Unis, Hollande et Suède). Depuis 2010, les chercheurs réguliers ont publié près de 400 articles, ont supervisé plus de 250 stagiaires postdoctoraux et étudiant-e-s aux trois cycles, et se sont vu décerner plus de $ 6,000,000 en fonds de recherche.

Le LATECE tisse des liens avec plusieurs groupes de recherche, autant à l’UQAM, qu’à l’extérieur de l’UQAM–et du Canada!

  • LARIM (UQO):  Laboratoire de Recherche sur l’Information Multimédia (LARIM
  • PolyMORSE (Polytechnique Montréal): Polytechnique Montréal Researchers in Software Engineering
  • LASI (ETS) The Laboratoire en Architecture de Systèmes Informatiques.
  • SLTS (ESG-UQAM):  Smart Logistics and Transportation Systems.
  • GRISQ (UQAM): Groupe de Recherche sur l’Information et la Surveillance au Quotidien.
  • GDAC (UQAM):  Laboratoire de Recherche en Gestion, Diffusion et Acquisition de Connaissances.
  • SPIRALS (INRIA-Lille): Le LATECE détient le statut d’Équipe Associée avec l’équipe SPIRALS de l’INRIA-Lille.
  • Notre mission

Le LATECE a pour objectif de recherche de développer des modèles, des techniques, des outils et des langages pour la conception métier, le développement logiciel, le déploiement, et l’exploitation d’applications sur Internet fonctionnelles, innovatrices, efficientes,  performantes, sécuritaires et socialement responsables.

Le LATECE se donne trois mandats complémentaires :
  • L’avancement des sciences et des technologies de l’Internet par la recherche subventionnée, autant fondamentale qu’appliquée, impliquant des créateurs et utilisateurs de telles applications.
  • La formation de personnel hautement qualifié dans les technologies de l’Internet : le LATECE regroupe présentement plus d’une centaine d’étudiant-e-s et stagiaires aux trois cycles d’études, qui acquièrent des compétences techniques de pointe, et une sensibilité aux enjeux multidisciplinaires sous-jacents.
  • La diffusion des connaissances, à travers une série de conférences publiques et un congrès international récurrent sur les technologies de l’Internet (International MCETECH Conference on eTechnologies, voir www.mcetech.org).
  • Nos valeurs :
Bien que nous œuvrions dans un domaine éminemment technique, nous disposons d’une certaine liberté dans, i) le choix des problèmes que nous tentons de résoudre, ii) le choix d’approches de solution, et iii) le choix des modalités de diffusion des résultats.
  • Science et conscience[1]: L’internet touche tous les aspects de notre vie quotidienne et gère l’essentiel de nos interactions sociales et d’affaires. Qu’on le veuille ou non, nos recherches contribuent directement ou indirectement aux impacts positifs ou négatifs, potentiels ou actuels, des applications de l’internet, et soulèvent des questions sociales et éthiques (sécurité, confidentialité, surveillance, profilage, etc.). Nous reconnaissons ces dimensions, et les abordons dans certaines de nos recherches.
  • Logiciel libre: Dans nos recherches, nous utilisons une panoplie d’outils logiciels autant commerciaux que des prototypes de recherche développés un peu partout dans le monde. Nous croyons profondément en le modèle de développement à code ouvert, et nous cherchons à y contribuer, lorsque les conditions rattachées à nos subventions et contrats de recherche le permettent.
  • Ancré dans son milieu, ouvert sur le monde: une valeur UQAMienne, que nous prenons à cœur. Au LATECE nous travaillons à tisser des liens autant avec les créateurs des applications de l’internet (entreprises innovantes en TIC, allant de start-ups à des multinationales avec présence R&D au Québec), que leurs utilisateurs, qui souvent des organismes publics ou parapublics (Héritage Canada, Ville de Montréal, hôpitaux, etc.), à Montréal, au Québec, au Canada, et à l’étranger. Nous comptons parmi nos partenaires passés et actuels de recherche, la compagnie XEROX PARC aux États Unis, et a Conférence des Nations Unis sur le Commerce et le Développement (CNUCED, www.unctad.org).
  • Comité exécutif
   
    Jean Privat  Directeur adjoint        Hafedh Mili         Directeur      Wessam Ajib   Directeur adjoint

[1] » Science sans conscience n’est que ruine de l’âme » – Rabelais