Séminaire: Bram Adams (Polythechnique)

Bram Adams est professeur adjoint à l’École Polytechnique de Montréal, où il dirige le laboratoire MCIS sur la Maintenance, la Construction et l’Intelligence des logicielS (http://mcis.polymtl.ca). Il a obtenu son doctorat à l’Université de Gand (Belgique), et il a été stagiaire postdoctoral à Queen’s University (Canada). Ses intérêts de recherche contiennent le génie de la mise en production des logiciels en général, et l’intégration de logiciels, des systèmes de manufacture, la modularité des logiciels et la maintenance du logiciel en particulier. Ses travaux ont été publiés dans des conférences majeurs comme ICSE, FSE, ASE, MSR et ICSM, ainsi que dans des revues importantes comme TSE et EMSE. Bram a co-organisé 4 ateliers internationaux et une école d’été, et il est le co-président de programme de la piste d’ERA à la 2013 IEEE International Conference on Software Maintenance (ICSM), ainsi que de la 2013 International Working Conference on Source Code Analysis and Manipulation (SCAM). Il est aussi une des organisateurs de la 2013 International Workshop on Release Engineering (RELENG 2013), voir http://releng.polymtl.ca. Titre: Tu rigoles ou quoi? Notre qualité logicielle a été détruite par… l’ingénieur de la mise en production?! Résumé: Le génie de la mise en production des logiciels est la discipline de l’intégration, la manufacture, l’exécution des tests, l’emballage et la distribution à l’utilisateur des versions des logiciels de haute qualité. Ces activités constituent le lien vital entre d’une côté le développement et les phases de test d’un produit logiciel, et de l’autre côté l’utilisation réelle du produit final par les utilisateurs. Alors qu’autrefois la mise en production se passait une fois par année sous forme rétractable, les entreprises modernes comme Intuit, Google et Mozilla n’ont que besoin de quelques jours ou quelques semaines entre deux versions, et des start-ups comme IMVU même mettent en production leurs logiciels jusqu’à 50 fois par jour! Cette réduction du cycle de mise en production d’un logiciel exige d’importants changements du processus et des technologies afin de garantir une qualité de point, mais la portée et la nature de ces changements sont toujours inconnus par la majorité des praticiens. Cette présentation touchera aux sous-domaines majeurs de la mise en production (l’intégration, l’exécution des tests et la manufacture) et leur intéraction avec la qualité logicielle. Nous aborderons des résultats récents dans le domaine, ainsi que des enjeux ouverts pour la communauté de qualité logicielle. À la fin de la présentation, nous espérons avoir convaincu le public que des facteurs semblant innocents comme un cycle de mise en production raccourci ou une structure de branches compliquée dans le système de gestion des versions puissent avoir un impact majeur sur la qualité logicielle.

Comments are closed.